Souvenirs d'un (presque) vieux grimpeur.

Publié le par manu ibarra

Je suis désolé que mes légendes de photos soient d'une couleur qui les rende illisibles. OverBlog a changé sont interface et je n'est pas trouvé le moyen de changé cette couleur. Pour rendre la légende plus lisible sélectionnez la !

En passant je vous déconseille OverBlog qui vient de créer une interface bien plus mauvaise que l'ancienne et qui plus est ne répond pas aux questions et aux demande information.

Lors de sorties avec le Club Densité( club que j'ai fondé avec une bande de copains il y a maintenant plus de 30 ans. Souvenirs, souvenirs !), je suis retourné grimper sur des sites qui ont été des moments importants dans mon histoire de grimpeur.
Session souvenirs, souvenirs !
Le Rocher du St Julien à Buis les Baronnies fût notre terrain de jeu avec Alain Robert entre 1972 et 1982. C'est là que j'ai fais ma première voie en solo, planté mes premiers spits, fait ma première ouverture (le » Barbarin Fourchu »), mes premiers 6b qui sont maintenant cotés 6c...
C'est au St Julien que je rejoignais en mobylette le sac à dos posé sur le réservoir entre les jambes( je n'avais que 16 ans) que j'ai rencontré un peu plus tard Patrick Eldinger pour la première fois, il venait de libérer la traversée de l’Aéroplane ( actuel 6b+). Nous montions avec Alain en solo par les arêtes et nous descendions toujours en solo par la voie des Guêpes. C'était notre approche à nous ! Avec Alain nous jouions à un jeu ( stupide?) qui était une enchère descendante au nombre de dégaines pour réaliser une longueur. A ce jeu la Alain gagnait souvent avec le chiffre magique de zéro dégaine.....
Souvenirs, souvenirs !
Au R1 de la voie des Trous des Densitois heureux !

Au R1 de la voie des Trous des Densitois heureux !

Vieux clous et broches modernes coexistante peu heureuse ...Vieux clous et broches modernes coexistante peu heureuse ...

Vieux clous et broches modernes coexistante peu heureuse ...

Sortie au sommet du St Julien.Sortie au sommet du St Julien.

Sortie au sommet du St Julien.

Lors de la descente en rappel nous croissons une cordée engagée dans une longueur moderne.Lors de la descente en rappel nous croissons une cordée engagée dans une longueur moderne.

Lors de la descente en rappel nous croissons une cordée engagée dans une longueur moderne.

Une voie que je n'ai jamais grimper car je pense qu'elle n'était pas équipée: la Raie de Fesses !
Une voie que je n'ai jamais grimper car je pense qu'elle n'était pas équipée: la Raie de Fesses !

Une voie que je n'ai jamais grimper car je pense qu'elle n'était pas équipée: la Raie de Fesses !

Ramonages et écarts sont à l'ordre du jour.Ramonages et écarts sont à l'ordre du jour.

Ramonages et écarts sont à l'ordre du jour.

Sortie des deux longueurs en cheminée.
Sortie des deux longueurs en cheminée.

Sortie des deux longueurs en cheminée.

D'autres chemins de métal mènent maintenant au sommet du pilier ( de la Croix) que nous venons de gravir.

D'autres chemins de métal mènent maintenant au sommet du pilier ( de la Croix) que nous venons de gravir.

Roche Pertuis est un petit site valentinois situé au milieu des vignobles du fameux Cornas. Il fût découvert par Alain Robert qui ouvra une première voies du bas et sur piton ( dont un couplage) qu'il appela « Marche ou Crève » ( 5c minimum) , puis il ouvrit de « Peur et d'Angoisse » ( 6a), « CoolIbarra) (et oui, 6a) et termina par « Persiste et Signe » (7a ) et une voie à gauche (7b).
Pour ma part j’ouvris entre 1981 et 85 les autres voies et des pas de bloc dont une traversée qui part de « Persiste et Signe » et traverse vers la droite jusqu'à « Protection rapproché »( vraiment belle et pas si simple) ainsi que l'Arche de Roche Pertuis ( avec Alain) plus facile ( 6c falaise). Alain réalisa toutes les voies en solo, pour ma part je n'osa jamais en solo m'attaquer aux deux voies en 7. En 85 avec les copain du club Densité nous avons enlevé les vieux pitons et les spits de 8mm pour les remplacer par des broches scellés.....
Souvenirs, souvenirs !
No Comment une voie facile de Roche Pertuis.

No Comment une voie facile de Roche Pertuis.

L'entrejambe, un de mes équipements.

L'entrejambe, un de mes équipements.

Départ sévère pour Vache ou Crème encore une de mes voies qui répond à sa voisine de droite Marche ou Crève ouverte par Alain Robert.

Départ sévère pour Vache ou Crème encore une de mes voies qui répond à sa voisine de droite Marche ou Crève ouverte par Alain Robert.

Le président de Densité dans la sortie de Marche ou Crève.
Le président de Densité dans la sortie de Marche ou Crève.

Le président de Densité dans la sortie de Marche ou Crève.

Roche Pertuis est un coin magique: soleil couchant, à l'abris du Mistral et vue sur la vallée du Rhône avec les 3Becs en fond!

Roche Pertuis est un coin magique: soleil couchant, à l'abris du Mistral et vue sur la vallée du Rhône avec les 3Becs en fond!

En 2001« Petit Écolier » fut une belle histoire. J'avais repéré cette ligne depuis le parking du pas de la Siara aux jumelles. Nous l'avons ouverte avec Christophe Raillon, du bas bien sûr, car aucun équipement posé du haut n'est justifiable sur ce site historique, trouvant les passages sans effort dans un enchaînement logique. Seul dans la L5, la tentation fut forte de continuer droit sur ses belles dalles à silex. Mais je savais que nous allions droit dans une difficulté bien supérieure au reste de l’itinéraire. Conscient qu'une part importante de l’intérêt d'une voie tient dans homogénéité de la difficulté de ses longueurs, nous nous sommes donc échappés sur la droite par une classique mais belle fissure. Surtout que les batteries du perforateur venait de rendre l'âme et que nous étions plus armé que de pitons et de coinceurs; armes plus adaptées à ce terrain. Nous sommes sortie par la classique voie de « Monsieur Brun » ( Itinéraire de la fameuse cordée Carle/Petiot) que nous avons rejoint en L6 et qui inspira le nom de cette voie. J'y retourné plus tard avec Rémy Nouailletas pour finir par deux longueurs directes.
Souvenirs, souvenirs !
Hubert, au pied du Veyou prend le temps de contempler le paysage: il a raison !

Hubert, au pied du Veyou prend le temps de contempler le paysage: il a raison !

Seb attaque la L1, la vue barrée par de gros surplombs .

Seb attaque la L1, la vue barrée par de gros surplombs .

Hubert arrive à R1 heureux de faire sa première grande voie.

Hubert arrive à R1 heureux de faire sa première grande voie.

Seb pose des relais dans les règles de l'art.

Seb pose des relais dans les règles de l'art.

Seb attaque la L2 et Hubert arrive au pas le plus dur (de la longueur et de la voie): une traversée toute en finesse..
Seb attaque la L2 et Hubert arrive au pas le plus dur (de la longueur et de la voie): une traversée toute en finesse..

Seb attaque la L2 et Hubert arrive au pas le plus dur (de la longueur et de la voie): une traversée toute en finesse..

Arrivée à la vire médiane.

Arrivée à la vire médiane.

L5, première longueur au dessus de la vire médiane: une belle escalade sur silex.
L5, première longueur au dessus de la vire médiane: une belle escalade sur silex.

L5, première longueur au dessus de la vire médiane: une belle escalade sur silex.

Seb dans la L6 rejoints la fissure qui permet de s'échapper des dalles à silex.

Seb dans la L6 rejoints la fissure qui permet de s'échapper des dalles à silex.

Gagné ! Première grande voie pour Hubert..... avec le sourire!

Gagné ! Première grande voie pour Hubert..... avec le sourire!

Commenter cet article