L'hiver au Mont Aiguille

Publié le par manu ibarra

Le Mont Aiguille, garde avancé des hauts plateaux du Vercors

Le Mont Aiguille, garde avancé des hauts plateaux du Vercors

Le Mont Aiguille, ex Mont Inaccessible n’est maintenant plus un objectif d’envergure pour les alpinistes. Seule son aura reste forte chez les randonneurs aux pieds alpins.
Sa voie normale propose peu de difficultés et les quelques passages délicats sont équipés par un câble métallique. Le plus délicat reste sa descente qui après des couloirs de pierrailles où l’assurage est mal aisé, débouche sur un grand rappel inévitable.
J’ai gravi le Mont Aiguille de nombreuses fois dans des conditions toutes différentes mais jamais en avion!
Restent dans mes souvenirs les ascensions hivernales qui sont la promesse presque toujours tenue de solitude.
Une fois encore pour vivre l’utopie d’une montagne sauvage nous voilà parti avec Christophe pour ce Mont Inaccessible.
8H30 : Garer au parking du foyer de ski de fond de Chichilianne, nous laissons à la voiture les skis qui ne serviront à rien aux vues du peu de neige. La montée d’abord sèche, laisse alterner passage neigeux et feuille morte ensuite. Pour finir sous le col de l’Aupet par une belle brassée dans une neige qui laisse nos pieds palper le sol avec toutes les zippettes qui découlent du rencontre avec des branches mortes et glissantes. Le rythme de marche ne fut pas rapide mais soutenu toutefois.

 A l'attaque de l'attaque !
 A l'attaque de l'attaque !
 A l'attaque de l'attaque !
 A l'attaque de l'attaque !

A l'attaque de l'attaque !

La grande traversée "encablée".
La grande traversée "encablée".
La grande traversée "encablée".
La grande traversée "encablée".

La grande traversée "encablée".

Remontée du couloir qui domine l’entonnoir.
Remontée du couloir qui domine l’entonnoir.
Remontée du couloir qui domine l’entonnoir.

Remontée du couloir qui domine l’entonnoir.

10H30 : Nous voilà au départ de la voie, nous chaussons les crampons malgré l'aspect peu enneigé de la voie normale. La suite nous donnera raison, le peu de neige ayant donné de belles coulures de glace.
12H : Sommet, tour d’horizon et collation.
De belles traces de ski sont visibles dans le vallon du pas de la Selle qui avec son exposition nord/est reste à l’ombre une grande partie de la journée ce qui permet un enneigement de qualité descendant très bas.
12H30 : Nous descendons, rapidement nous rejoignons le grand rappel et le pied du mont Aiguille.
13 H 45 : Nous voilà à la voiture, nous avons aperçu un couple de randonneurs qui descendait du col de l’Aupet peu après nous. Presque seuls !

Passage dit des Meules et couloir final.
Passage dit des Meules et couloir final.
Passage dit des Meules et couloir final.
Passage dit des Meules et couloir final.
Passage dit des Meules et couloir final.
Passage dit des Meules et couloir final.
Passage dit des Meules et couloir final.

Passage dit des Meules et couloir final.

Horaire : en hiver tout dépend des conditions… et de votre niveau. 6 heures me semblent un temps correct. Dans les années 90 avant que la mode de l’alpi-trail existe (lors d’un hiver particulièrement sec, je le reconnais) ; nous ( Christophe et Jimmy) avions mis 3 H 15 voiture/voiture. Bien sûr pour tenir un tel horaire, il ne faut pas tirer des longueurs.
Matériel : du léger ! Chaussure de type glace Aku (moins d'1 kg5 la paire), Sac à dos 26 L Wartog de Blue Ice (plus qu’assez grand !),Des batons 3 brins( C'est bien pour brasser dans l'approche) Casque, Crampons ( acier car l’alu sur le rocher comme sur la glace = 0), Piolet Idol ( Mérite plus que son nom et son prix, le couple carbone titane assure des ancrages faciles dans la glace et la terre gelée), baudrier Choucas de Blue Ice ( 180g de confort fonctionnel, tellement bien que des grandes marques le copient sans vergogne. Suivez mon regard !), 4 dégainesKrestel d’Ocün (des mini dégaines à 58g, pas mal !), 2 camalot+ 3 Aliens (Plus utiles à la descente qu'à la montée), un brin de corde à double+ un brin de cordelette Dyneema. Sur soi une micro fourrure + une fourrure plus épaisse (si vous allez vite avec peu de temps d’arrêt, privilégiez la respirabilité et habillez-vous de façon à être bien en action et à avoir froid à l’arrêt, de cette façon l’arrêt ne dure pas !). Fond de sac : Petite doudoune, frontale.

Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.
Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.
Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.
Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.
Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.
Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.
Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.
Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.
Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.

Sortie au sommet, panoramique, petite graine et descente jusqu'au rappel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article