Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog manu.ibarra

le blog manu.ibarra

Alpinisme, escalade, cascade de glace, France, Écosse, Mt Blanc, Oisans, Écosse, Island, Canada.... Les aventures d'un guide de haute montagne.

Nouvelle voie aux 3 Becs

Avec Félix, chaque été nous avons comme habitude de faire quelques sorties en montagne. Cette saison estivale avec ses périodes de canicule et par conséquence des chutes de pierres nombreuses, ne nous pas offert un créneau aux conditions correctes coïncidant avec nos disponibilités.

Il nous resté ce samedi pour une rapide sortie journée. Félix ne pratiquant pas l’escalade de façon régulière, je cherche dans mes souvenirs une possibilité proches et pas trop difficile.

Un itinéraire vierge me revient en tête, situé sur les falaises des 3 Becs.

Le Veyou, lieu de notre ballade grimpante.
Le Veyou, lieu de notre ballade grimpante.

Le Veyou, lieu de notre ballade grimpante.

Situation de quelques voies en ces lieux et bien sûr de notre itinéraire.

Situation de quelques voies en ces lieux et bien sûr de notre itinéraire.

Ce massif étant un site Natura 2000, tout aménagement doit être soumis à autorisation après dépose d’un dossier comprenant une étude d’impact environnemental. Est considéré par l’administration comme aménagement toute pose d’équipement à demeure comme spit, goujons et même les pitons abandonnés.

Nous respecterons ce cadre légal  puisque nous utiliserons exclusivement des coinceurs comme protection. Pratiquant ainsi comme un promeneur, une randonnée verticale qui laisse que peu de trace de notre cheminement hormis cet article.

Les vieilles cordes de "Pièces en 4 actes", qu'il faut que je me décide à enlever. Félix rejoint le R3 sur la vire.
Les vieilles cordes de "Pièces en 4 actes", qu'il faut que je me décide à enlever. Félix rejoint le R3 sur la vire.

Les vieilles cordes de "Pièces en 4 actes", qu'il faut que je me décide à enlever. Félix rejoint le R3 sur la vire.

Nous voilà parti du col de la Chaudière en direction du pas de la Siara. Nous quittons ce sentier au niveau des premiers hêtres par une faible trace à droite qui longeant le bas de la face nous amène rapidement au départ des voies « Petit Ecolier », puis de « Monsieur Brun ». Nous continuons parmi les pieds de lavande et de thym pour nous trouver au bas du grand surplomb rouge de la voie « Pièce en 4 Actes ». Nous remontons alors le pierrier pour nous encorder au pied des premiers rochers. Par une escalade facile sur de bons rochers fracturés formant le fond gauche de ce couloir où la protection dans des fissures horizontales est aisée, nous gagnons l’étroite vire dominée par les fameux surplombs rouges. Le relais posé à coté d’un sureau alimenté par un suintement d’eau

Félix à la sortie de L4.

Félix à la sortie de L4.

Par un pas d’escalade nous suivons la vire vers la droite et rejoignons le R0 de « Pièce en 4 Actes »que nous utilisons. 50 mètres plus loin au pied de la ligne de cheminée objectif du jour, nous rejoignons un gros hêtre qui nous offre un excellent relais. Le départ de la ligne de cheminée commence plus comme un couloir en rocher plutôt sain mais encombré d’herbe sans offrir de fissures pour placer nos coinceurs. Après tâtonnements, la rive droite offre un petit pilier en bon rocher à la verticalité affirmée mais surtout proposant une fissure saine et parfaite pour mes Friends. Nous passerons donc  là. Attention la sortie de ce pilier, bien protégé par un coinceur, impose quelques mouvements où la traction des membres supérieurs est toujours utile, dans une pente d’herbe toujours aussi raide. Qui n’a jamais expérimenté ce style d’escalade peut être dérouté pour ne pas dire effrayé !

Fin de L5
Fin de L5

Fin de L5

La L6, vue du bas.

La L6, vue du bas.

Le relais placé sur un autre hêtre et nous voilà engagé dans la fameuse cheminée qui s’avère large et profonde. Après un court pas délicat, les 20 mètres suivants ne sont que marche. Le relais idéalement placé sur une petite marche de la rive gauche met l’assureur à l’abri des chutes de pierres potentielles. La longueur suivante est une suite de blocs coincés dont l’un deux, offre un surplomb sérieux et athlétique, certainement le pas le plus difficile de cette gentille escalade. La suite rejoint un couloir herbeux qui gagne rapidement le sentier des crêtes.

Sortie en bordure du sentier des crêtes.

Sortie en bordure du sentier des crêtes.

Le topo, n'oubliez pas que les images sont protégées par des droits d'auteur..infos: https://support.google.com/legal/answer/3463239?sa=X&ved=0ahUKEwi98sLGg5zdAhXQfFAKHad-CQUQlZ0DCAk

Le topo, n'oubliez pas que les images sont protégées par des droits d'auteur..infos: https://support.google.com/legal/answer/3463239?sa=X&ved=0ahUKEwi98sLGg5zdAhXQfFAKHad-CQUQlZ0DCAk

Alors conseiller ou pas cette voie ?
Certainement pas aux grimpeurs sur spits habitués à suivre aveuglement ces balises métalliques et ignorants les autres techniques de protections.
Aux alpinistes, ceux capables de grimper du 5+ en grosses (nous n’avons pas mis les chaussons dans cette voie), de se protéger en utilisant coinceurs et les nombreuses lunules, qui souhaitent faire une courte escalade ayant du piment mais pas trop dure (prendre un petit piolet pour la sortie sur la pente d’herbe peut faciliter le jeu)sur les falaises des 3 Becs, je dirais oui !
 L’engagement est faible et  la descente est facile grâce aux nombreux relais sur arbres, l’itinéraire évident (difficile de se perdre une fois engagé dans ce couloir), les protections nombreuses et bonnes pour qui sait se servir des coinceurs (prendre un marteau et quelques pitons en fond de sac, au cas où…).

Escalier de villa ? Non aménagement du sentier des crêtes!

Escalier de villa ? Non aménagement du sentier des crêtes!

Artland ? Non, lutte contre l'érosion, en helitreuillant plusieurs tonnes de pierre d'Eyzahut au sommet des 3Becs!
Artland ? Non, lutte contre l'érosion, en helitreuillant plusieurs tonnes de pierre d'Eyzahut au sommet des 3Becs!
Artland ? Non, lutte contre l'érosion, en helitreuillant plusieurs tonnes de pierre d'Eyzahut au sommet des 3Becs!

Artland ? Non, lutte contre l'érosion, en helitreuillant plusieurs tonnes de pierre d'Eyzahut au sommet des 3Becs!

Matériel à prendre :

Attention : Aucun matériel en place, rocher non nettoyé….

-Un petit jeu de cablés.
-Coinceurs mécanique jusqu’au jaune, voire bleu de BD.
-4 sangles de 120.
- 8 dégaines dont des dédoublables.

PS: Désolé si les photos ne rendent pas compte des parties grimpantes, mais étant leader et préposé aux photos, le seul point de vue est du haut.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article