Cascade à Cogne. Encore!

Publié le par manu ibarra

Cet hiver le tribut payé à la montagne fut lourd !

Du coté français des Alpes mais aussi du coté italien.

En Val de Cogne trois avalanches ont attrapé dans leurs bras des grimpeurs.

Une cloche dangereuse.........

.......un cigare apparemment sain.......

......mais qui est bien fendu........

...un relais caché sous la neige.......

...des quantités de neige.......

... qui n'épargnent personne.

Voila quelques situations rencontrées lors de ce séjour.


Une à Valeille toucha trois personnes et fut la cause d’une fracture ; une autre dans Lilaz Gully arracha des pentes de neige une cordée et lui fit sauter le premier ressaut sans autre mal que la perte d’un piolet ; la dernière dévala la cascade de Valmania et causa la mort d’un grimpeur parisien.

Encore une fois: attention ! Vous pouvez relire mon article sur la mise en garde des effondrements des cascades de glace ; mais n’oubliez pas qu'une cascade par sa configuration recueille l’eau mais aussi tous ce qui peut dévaler des flancs de la montagne : glace brisée, matériel échappé, grimpeurs chutant, chamois, pierres ............. et bien sur avalanche.

Méfiez-vous après une chute de neige, même si l’épaisseur est faible. Multipliiez cette épaisseur par la surface des versants dominants votre cascade et vous aurez le potentiel de volume de neige de l’avalanche. Attention vous n’êtes pas seul à pouvoir déclencher une coulée, un chamois (expérience vécue) un arbre qui décharge, une corniche qui s’effondre et……..

Ecole.......

......escalade en tete........

.... encore......

.....avec beaucoup (trop?) de broches.......

...dans Patry......

...encore Patry....

.......Lilaz Gully pour Philippe.....

Notre semaine se passa sans encombre, avec Peter, Lancelot, Yvan et Philippe, nous avons fui les cascades en versant sud (comme Valmania), celles dominées par des pentes trop importantes, nous avons cherché des relais et des points d’arrêts abrités et bien sûr nous avions ARVA, sondes et pelles.

Sentinel Ice..............

..........Peter dans le cigare de Sentinel Ice.........

.........et un guide italien dans le même passage.................


.......Peter attend (Mister Bean?).


Chacun grimpa suivant ses possibilités et découvrit qu’un grade 4 vierge de tout passage peut poser plus de problèmes qu’un grade 5 hyper fréquenté et plein de marches.

Une semaine d'ascensions plaisantes, d'expériences vécues, de connaissances partagés......et de rires!


Rencontrer des collègues: ici Valery Babanov et un client.......


.......discuter au café........


......et découvrir qui est Mister Bean.

Voilà d'autres plaisirs de la cascade de glace.

Publié dans Glace & Mixte.

Commenter cet article

Mister Bean 24/02/2009 20:54

Un grand merci Manu!!! Un stage extraordinaire!Mais t'as vraiment touvé toi même la solution du neuf points!?!?J'attends le livre...M.Bean

manu ibarra 02/03/2009 12:33