Vols d’avion de chasse « autorisés » ?

Publié le par manu ibarra

Le secteur des Aiguilles Est avec sa vire.

 


Jeudi 30 avril, avec Christophe Raillon, nous décidons d’aller grimper à Saou dans le secteur des Aiguilles Est.

 

Ce secteur méconnu de Saou est un des plus beaux rochers de ce massif, un rocher offrant les même sculptures que le Verdon avec l’adhérence propre au calcaire gréseux et cela sur des dalles permettant l’escalade sur des voies de près de 3 longueurs.

C’est ici qu’avec mon frère Fabien et un ami d’enfance, Pascal Charroin, nous avions ouvert notre première voie du bas en 1978, c’est aussi ici que j’ai équipé ma première voie du haut sur spit de 8mm avec l’irremplaçable « Breloch » en 1982.

Christophe dans les dalles du secteur de Droite.

Le même dans le passage le plus dur de ce secteur.

Un grimpeur dans le même secteur.

Mathieu Mallet dans le secteur de gauche.

Pas beau le rocher!


C’est un site plein de souvenirs et d’histoires personnelles, un peu « mon » jardin, que j’ai depuis quelques années abandonné.

A la demande de Jean-Marc Belle président du Club de Montagne Synclinal de Saou, j’y suis donc retourné aujourd’hui pour établir un état des lieux en vue d’un rééquipement.

Equipement d'une autre époque!

 


Nous grimpons donc ces vieux itinéraires aux cotations sévères et à l’équipement vétuste lorsque à 10 heures 12 un rugissement énorme emplit le vallon que nous dominons. Nous avons à peine le temps de nous retourner que nous voyons un avion de chasse voler en rase motte. Le bruit est assourdissant et stressant, il résonne prisonnier entre les falaises et en remplit tout l’espace.

La stupeur passée nous essayons de réaliser ce que nous venons de voir.

Nous aurons le temps d’affiner nos observations puisqu’il repassera en sens inverse aux environs de 12 heures 10, pour revenir avec un "pôte" (donc deux avions) vers 14 h 30 puis une dernière fois seul vers 16 heure 30. Ce qui fait au total 5 passages d’avions de chasse à basse altitude dans cette journée de jeudi 30 avril 2009.

Il s’agit donc d’un avion de chasse noir qui remonte le synclinal de Saou. Le pilote se paye là visiblement un bon coup d’adrénaline, qu’il fait partager avec tout ce qui vit sur son trajet.

Nous avons pu filmer une video où on voit brièvement le passage de l'avion mais qui permet d'apprécier sa hauteur de vol ainsi que la nuisance sonore..

 


Conclusions de nos observations :

-Les avions sont des Mirage 2000.

-Les avions suivent ce trajet :voir carte

Voici le lien à copier sur votre navigateur si le renvoie de" carte" ne fonctionne pas.
http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&msa=0&msid=112508033901476750763.00046911571d900e6eea4&ll=44.658885,5.178337&spn=0.12772,0.416107&t=p&z=12

-Nous pouvons affirmer que les  avions volent aux environs de 100 m sol.

Car en étant sur notre vire aux pieds des dalles des aiguilles Est à environs 200 m sol, nous avons pu lors des 5 passages, estimer avec une bonne précision la hauteur de vol des pilotes à environs moins cent mètres par rapport à notre niveau.

-Les avions volent à plus 300 Km/heure.

-Ils passent dans une chicane de moins de 200 m de large au pas du Pertuis suivi d’un virage de près de 45°.dans un vallon de 700 m de large et cela sans aucune échappatoire !

Le trajet des avions, vu de notre observatoire, côté Est au dessus du village de Saou.........

 

 

...et côté ouest, avec la chicane du pas du Pertuis!


 

Et là je ne comprends pas !

 

Cette situation est elle normale ?

L’armée a-t-elle l’autorisation d’effectuer de tels vols ?

Alors que le site est classé (en autre) Natura 2000, que les grimpeurs viennent d’élaborer des "règles d’usage" avec la LPO pour une gestion dynamique de l’avifaune; que le site abrite notamment des faucons pélerin et de l'aigle royal!

Ces vols à basse altitude me semble sans respect des conventions et accords passés , sans respect des habitants du village de Saou et des environs qui subissent ces nuisances sonores, sans respect pour le milieu naturel.

Je n’ose pas envisager le résultat de la rencontre d’un ces bolides avec un rapace , qui plus est au-dessus d’un groupe de promeneurs….

Vous avez assisté aux ébats de l’armée de l’air au-dessus de la forêt de Saou.

Vous avez des informations, un avis à ce sujet là.. ; réagissez par un commentaire.

Publié dans Escalade sportives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Klément 19/07/2017 18:14

Bonjour, je vous vois tous très prompts à raler, forcément quand on n'aime pas ça, c'est logique :) Un peu comme moi quand je vois 25 grimpeurs quand j'essaye de faire une belle photo de la falaise... Je devrais écrire des lettres pour me plaindre aussi?
Blague à part, ces avions (noirs? en fait verts) font ce qu'on appelle du "suivi de terrain" et cette formation est extrêmement importante pour les missions de pénétration à basse altitude (sous le seuil de detection des radars donc. En général on est aux alentours de 150ft/600kts(50m/900km.h), je vous laisse imaginer l'entraînement qui va avec ;)
Voila pour les explications, râlez pas trop et profitez du spectacle, vous avez de la chance, vous, grimpeurs de les voir d'au dessus ;)

manu ibarra 19/07/2017 22:19

Il ne s'agit pas de râler pour ou contre ces vols mais de poser la question de la nuisance relative du passage d'une cordée de grimpeur en paroi face face à un vol de ce type . Deux poids, deux mesures !

Raph 29/08/2016 16:12

Bonjour
Idem pour moi ce jour à 100 m au dessus de ma maison et celles des voisins au hameau de la coirelle sur la commune de cholonge dans l'Isère
En direction de Gap
Ceci deux fois en 15 jours pendant la sieste de ma petite fille de 9 mois au alentour de 15h30
Inadmissible de plus à 60m d'une ligne à haute tension de 20000 Volts
J'ai appelé la base de salon de Provence ils m'ont envoyé bouler en me disant que l'armée de l'air faisait ce qu'elle voulait car il s'entraînait pour de futurs bombardements
Et nous a 22h00 on t'envoie les gengens si tu fais des nuisances sonores
Enfin qu'ils s'amusent bien ces guerriers
J'en connais qui passent dans le vercors pour faire coucou à leurs famille .....une Armée de professionnels nous dit on...

manu ibarra 31/08/2016 18:22

Eh oui !

Jean 09/02/2016 18:17

Bonjour,
Pour ma part, j'ai été témoin de la même situation sur le site de romeyer. Alors que je finissais tranquillement de m'échauffer au secteur du grand duc, un mirage est passé à très basse altitude ( il était plus bas que moi alors que je me trouvais à moins de cent mètres du fond de la vallée ) dans un grondement assourdissant, amplifié par l'encaissement du site. Mon réflexe premier fut celui de me cacher les oreilles ce qui me fit chuter, mon assureur a eu le même réflexe inévitable que moi, heureusement il m'assurait exceptionnellement au grigri, ayant oublié le reverso. S'en suivit une chute de pierres présentes sur la vire qui nous causa quelques égratignures superficielles et une belle frousse ! Mes nombreuses lettres à la dgac, au ministère de La Défense et au médiateur n'ont malheureusement jamais abouti

manu 09/02/2016 18:54

Bonjour,
Ce sujet a été évoqué lors de la dernière réunion de la Com Alpi 3Becs (25/01/16) de la CDESI. Plusieurs lettres ont été envoyé par le CG Drôme et ses services qui ne semblent plutôt mettre leurs ardeurs à contraindre les ouvreurs et grimpeurs des 3Becs plus facilement accessibles...

pathern 12/05/2015 14:46

Ce n est pas la fête de l Air me semble t ' il ??? et pourtant force est de constater que l armée Française a tous les droits , même de faire chier son monde ... en faisant passer des avions de chasses a moins de 100 mètres sol et ce, au moins a 300 KM/H juste au dessus de la vallée de la Guisane ( Brianconais ) , a deux pas du massif des ECRINS ,magnifique secteur propice a la rando,VTT, course , ski ect ....un coin de nature normalement calme , mais là franchement j ai un doute !!!

Philippe Chanuel 02/09/2010 22:59



Bonjour,


le vendredi 13 Août 2010, nous montions au lac des Béraudes quand un vacarme assourdissant m'a fait lever les yeux au ciel, cherchant sans les trouver les deux avions de chasse en approche...
C'est en ramenant mon regard vers le sol, je dirais pour le plus bas A MOINS DE 100 METRES au dessus du sentier qui part des chalets de Laval vers le refure des Drayères, que j'ai aperçu les deux
chasseurs qui, vers 10heures du matin, REMONTAIENT LA VALLEE DE LA CLAREE, dans les hautes alpes. Je n'ai pour l'instant aucune connaissance des régles qui régissent les vols des pilotes, ni les
actions que l'on peut mener contre eux. Mais ils sont, sans doute possible, dans l'illégalité la plus totale.