Ecosse 2

Publié le par manu ibarra

 

Article paru dans la revue Vertical N°4 de Février/mars 2007

 

 

A l'abordage du pavillon noir !

Grimper en Ecosse c'est redevenir un gamin ! Comme à cette époque là, c'est être Peter Pan et se battre contre le Capitaine Crochet et sa bande de pirates. C'est retrouver cet état qui vous à amener à ce jeu qu'est gravir les montagnes.

 C'est être en état d'émerveillement !

C'est au milieu d'une mer de bruyères aux lumières dorées, battue par les vents et les pluies, parcourut de sentiers de tourbe noire, accoster des îles aux noms mythiques : Ben Nevis, Cairngorms, Creag Meagheadh, Glencoe. Dont les dos ronds ourlés de corniches blanches cachent des faces sombres et austères au fond de longs vallons sauvages.

 C'est donner l'assaut à des « classiques », vaisseaux amiraux de notre monde vertical.

Toutes ces « classiques » sont de belles batailles à mener. Chacune est une page du vieux grimoire aux feuilles jaunies qui raconte l'histoire que les Ecossais ont écris depuis près de cent cinquante ans  à force de ferrailler contre glace, neige et rocher. Chaque page se tourne avec passion et émotion et vous évoquera les combats incertains de pionniers de ces temps lointains.

C'est s'émerveiller devant la beauté et l'intelligence des itinéraires. Qui exigent plus de capacités cérébrales que physiques. Car ici rien ne sert de faire une traction d'un bras pendu au gaillard d'avant, d'emprunter le fameux crochet du Capitaine pour le greffer à vos talons. Ici le combat se passe en délicatesse, en posés de pieds incertains, en tractions allégées sur les lames de vos armes, en doutes sur la tenue de vos amarrages. Ici le combat est un corps à corps entre vous est cette neige si particulière dure et tendre à la fois, entre vous et ce rocher qui refuse vos protections, entre vous et vos doutes.

C'est se battre sabre au clair contre cet ennemi perfide, allié du capt'aine Crochet, au nom maléfique qui siffle : le « Spindrift". Comme un serpent, il aime à dévaler les gully. Si sa caresse est légère, elle ne fera que s'insinuer entre col et cou, guêtre et pantalon, mouillant le plus intime de vos vêtements ; plus lourde, elle vous secoura, vous étouffera, vous noiera et peut être vous invitera à glisser sur son dos. C'est errer dans les brumes et brouillards qui unissent neige et ciel, piége à navigateur en recherche de phare ou de côte bienveillante qui devra tenir son cap, malgré les vents contraires, la houle et les ressacs du terrain. Alors, après une descente du sommet vent de dos et toutes voiles dehors vous finirez votre odyssée échouée sur le rivage de la terre des hommes. Harassé et peut être même balafré par vos combats, vous ramènerez le fameux trésor du Cap'taine Crochet. Celui que  cherche Peter Pan, celui que personne ne peut vous prendre ; fait de vécus, de sensations, de pensées, de souvenirs qui habitent les rêves des petits et grands.

Si vous aimer la part d'aventure de notre activité, celle qui pose plus de problèmes à vos neurones qu'à vos muscles, alors  « Mille sabords, à l'abordage ! » Vous ne serez pas déçu parole de vieux flibustier !

 

 

Publié dans Glace & Mixte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article