Du bois dont on fait.....les rêves!

Publié le par manu ibarra

Prise en chêne à crocheter.

L'histoire ne se répète pas, mais bégaie. En est il ainsi de l'histoire alpine ? Les réactions que suscite le mixte moderne me ramènent trente ans en arrière, j'ai l'impression de revivre les mêmes débats, les mêmes partis pris, les mêmes blocages.

Prise en chêne por verrou de lame.

Les voies mêlant glace et rocher ont toujours parues le terrain d'expression le plus sévère pour les techniques d'escalade,  exigeant les capacités physiques de l'escalade rocheuse et la finesse technique de l'escalade sur glace. La pratique de la cascade de glace est déjà une " déviance" des courses glacières alpines, un peu comme l'école d'escalade l'est pour les courses rocheuses.

 

 

 

 

Grimper une grande colonne de glace demande une grande détermination, car si l'effort physique est bien présent, le grimpeur ne pourrat éloigné de son esprit la question des ancrages aléatoires et des protections hasardeuses; un peu comme l'escalade des belles dalles du Verdon, si raides et si aléatoire dans leurs gestuelles, où la réussite ou l'échec du pas, dépendait de si peu que la chute accepté physiquement n'était pas comprise. Alors levant la tête, le grimpeur a fréquenté les surplombs, là où les prises existent et ou la chute arrive après un combat donné, à bout de force. Aujourd'hui, le glaciériste jette le même regard, et voit dans ces nouvelles voies mixtes un lieu de combat où les bras explosés, il pourra chuté l'esprit satisfait d'être aller au bout de lui même et tranquillisé par un bon gros spit. Les voies mixtes modernes sont à la glace ce que les couenne rocheuses sont aux grandes voies. il reste à trouver la falaise mélangeant glace et roc qui sera le pendant du secteur du canal à Orgon ou de Claret.

 

 

 

 

Mais le parallèle peu être en toute logique pousser plus loin ; si certains ont commencés à grimper sur leurs pans en crochetant leurs piolets sur les prises dans le but avoué de s'entraîner pour la saison froide d'autre y trouve suffisamment de plaisir pour ne pas justifié cette pratique.

Prise avec réglettes pour crochetage en robinier.

Devant le traumatisme subit par la résine des prises, des petits bricoleurs ont fabriqué des prises en bois peu sensible  aux morsures d'acier des lames de piolets (en attendant que quelque fabricant comble cette lacune).

Prise à chrocheter en chêne.

Mais plus que le blocage maximum bras fléchit pour crocheter la prise suivante, l'intérêt du jeu est dans la même position d'effort violant, d'être suffisamment lucide et précis pour assurer une frappe de piolet permettant un ancrage sûr : il faut donc faire des prise à frapper!

Prises à frapper en planche de peuplier contre collée sur une planche de contreplaqué pour éviter qu'elle se fende.

Les grimpeurs qui ont pu  s'essayer sur des voies mixtes "indoor", possédant des prises à frapper, m'ont tous dit que la sensation de la glace est dans cette réalisation artificielle. Qui oserait affirmer que grimper sur des prises en résine n'a rien à voir avec l'escalade rocheuse !

 

 

 

 

L'évolution des "sous" discipline alpine (grandes voies Préalpes, écoles d'escalade, couennes sportive, murs d'escalade, pan) ont connut leurs succès que par  l'ablation épaisseur après épaisseur des composants les plus forts de l'alpinisme difficilement maîtrisable que sont les dangers de la haute montagne, l'incertitude de la qualité des points de sécurité, la recherche de l'itinéraire, les aléas d'une pratique de pleine nature, la prise de risque de chute; sans être capable de lire dans le marc de café, ont peu prédire une évolution similaire au monde de la glace.

Mur en madrier de peuplier.

PS: Savez vous que Anderl Heckmair vainqueur de la face nord de l'Eiger en juillet 1938, s'entraînait à la technique de cramponnage en pointe avant (avec les premier crampons à pointes avants: des Grivel) en cramponnant sur des madrier de bois posés contre un mur. La vie est un éternel recommencement.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article