Bataille en herbe

Publié le par manu ibarra


Les premiers froids arrivent ? Voici un coin Souvent en condition dès le mois de décembre.


J'ai essayé (presque) tous les supports « grimpables » avec des crampons/piolets : pour moi la terre gelée est un must. Technique, délicat, exigeant, alpin sont les maîtres mots de ce support.

Ce support est fragile:

-Ne pas grimper lorsque la terre n'est pas gelée (dans ce cas c'est même dangereux ! )

-Ne pas grimper lorque la face est recouverte de neige (la terre, isolée de l'air froid par la neige, degèle ! )

 

 

Col de la Bataille

 

Ouverture de la dernière longueur de « la Grande Motte »

Historique :

Falaise découverte par Christophe Raillon, qui y a tracé la première voie, après un séjour « in Scotland » en 1998. Puis ouvertures par C Raillon, Remy Nouailletas, manu Ibarra, Sebastien Laurent, Daniel Desmeure, Stephane Malavasi. (club Densité de Valence)

A l'ouverture de la voie N°1

Accès :
Possible parfois en voiture jusqu'au pied de la face. Du col de la Bataille suivre la route, la falaise domine celle-ci juste avant les carrières de Malatrat.


Période :
Dès les premiers gels, par vent du nord, au bout d'une semaine de froid. Ne pas grimper si la terre n'est pas gelée (sécurité et sauvegarde de ce terrain de jeu).


Le profil de Géronimo: raide!

Orientation :
Plein Nord
Altitude :
1200 m
Style d'escalade :
Escalade délicate, avec ancrage sur mottes d'herbe.
Matériel :
Piolet, crampons, coinceurs, pitons, ancres à glace, broche à épine..
Cotations :
Spécifiques de M3 à M ?. M comme Motte (d'herbe) bien sur !


Topo :

Attention l'escalade au col de la Bataille demande une sérieuse expérience alpine. L'engagement, voire l'exposition y est certain. Des alpinistes et non des moindres s'y sont fait peur ! Un, y a même testé une chute d’une trentaine de mètre, arrachant toutes les protections.

 


 

Voie N° 1 *** : Ouverture en 1998/99- R1 et R2 sur goujons+ des points en L1, L2 et la longueur de jonction entre la voie n°1 et la voie N°2. Enchaînement conseillé. manu Ibarra et "Nougatine"

Le départ sur la droite pour sortir par la voie N°2


Voie N° 2 : Ouverture en 1998/99- R1 sur Goujon, R2 sur

arbre. C Raillon, "Gnome", manu Ibarra et "Nougatine"

Voie N° 3 ***: Ouverture en 1998/99- Voie de la Grande Motte R1, R2 et R3 sur arbre. 3 à 4 goujons par longueur.  manu Ibarra et "Nougatine". Majeur, si il n'y en qu'une à faire, c'est celle là!

Sortie de la voie N°4.


Voie N° 4 : Ouverture en 1998/99- Aucun matériel en place.

C Raillon et "Gnome".

Voie N° 5 : Ouverture en 1998/99-  Aucun matériel en place.

Voie N° 6 ***: Ouverture en 1998- Une goulotte Chéré en en

herbe ! Aucun matériel en place. C Raillon et "Gnome".

 

A l'ouverture de Géronimo.

 

Voie N °11*** : Géronimo, Ouverture en décembre 2006-  Relais sur goujons, y compris au sommet. L1 par la gauche (conseillé),M4+, 1 points en place, 50 m. Par la droite,M5,  2 pitons en place, 50 m puis 10 m. L2 :M6, de jolies mouvements, 4 points en place, 25 m. L3 : M6, un passage en dalle raide sur mottes d'herbe, 4 points en place, 50 m.Remy Nouailletas, manu Ibarra, Sebastien Laurent. Une des plus raide!

 Voie N° 9 : Voie en chantier.

Dans la L2 de "Gare au loup".

 

Voie N° 7 :Ouverture en novembre 2005 « Gare au loup ».

Relais sur goujons + 2/3 points par longueur. 1 point pour relais en s en sortie. manu Ibarra, Sebastien Laurent.

Voie N° 8 : Ouverture en novembre 2005 « Chasse gardée ». Relais sur goujons + 2/3 points par longueur. 1 point pour relais en sortie.C Raillon, Remy Nouailletas.

Dans "Blanc-crème".

Voie N° 10: Blanc Crème (Hors photo topo) Aucun matériel. C Raillon, Remy Nouailletas, manu Ibarra, Sebastien Laurent.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manu Ibarra 20/11/2007 16:34

Remy et Christophe ont répétés vendredi dernier la voie de " la Grande Motte"

Rémy 14/11/2007 17:07

Ben dis donc ! On dirait que j'ai ouvert la moitié des voies de la face, alors que j'ai grimper que 2 longueurs en tête et le reste du temps j'assurais Christophe, Manu où Seb (et pire des fois j'étais juste au relais à dire que ça allait pas assez vite en buvant du thé !)