Stage cascade de glace à Cogne.

Publié le par manu ibarra

 

Cinq stagiaires du plat pays, une neige plus qu’abondante qui posait deux problèmes. Un risque d’avalanche omni présent et une neige qui recouvrait toutes les pentes de glace de moins de 80° : pas facile pour ce stage de débutants de trouver le terrain de jeu adapté.

 

 

 

Jour Un :

Commençant par le commencement, la journée c’est passé en moulinette et exercices pédagogiques pour appréhender les problèmes du planté de piolets, des placements de pieds et pour passer à une gestuelle plus évoluée. Cascade de Thoule en Valmontey.

 

 

Neige profonde pour l'approche.....

Pas que pour nous!

Ecole en moulinette.

Mauvais: les talons sont trop haut!

 

 

Jour Deux :

Application sur le terrain en grandeur nature par l’ascension de la cascade de Lilaz en réversible par les stagiaires. En soirée un peu de théorie sur la glace, la sécurité, la progression……

 

Bart sort sa première longueur en tête!

 

 

C'est au tour de Kevin.

 Nous depassons d'autres cordées. Pas mal pour des débutants!

Jour Trois :

Retour à l’école pour oublier les problèmes gestuels et se concentrer sur la gestion de la protection sur les plaques de glace de Revenaud en Val Savaranche.

Les plaques de glace de Revenaud.

Ici encore beaucoup de neige.
 

Une neige qui colle à la glace peu raide.

Jour Quatre :

Repérer la veille la cascade d’Antares (grade 4) nous semble le terrain le plus adapté à l’escalade en tête avec placement de protection. Raide la longueur clef pour des débutants !

 

Le ressaut raide d'Antares

Toute la troupe au relais.

A l'attaque!

 

Armand en action.

Dieter

Le départ de la dernière longueur.

 

 

Jour Cinq :

Rappel à l’ordre  en Valeille : après une première longueur en glace délicate Le Candelabre du Coyotte (Grade 4+, 5 cette année), fini de cassés le moral des troupes par sa seconde longueur qui cette année propose un petit surplomb. Ascension de cette longueur par les stagiaires en moulinette. Pour se finir les bras nous allons émousser nos lames dans les deux premières longueurs de Turborg (grade 4).

 

"Le candelabre del Coyotte".

Va encore pour la L1, quoi que?

Mais dans la L2, rien ne va plus!

La trace, encore et toujour!

Lui aussi souffre à faire sa trace.

Le départ de Turborg, fin et technique!

Les belges au repos: bièreS !

 

Publié dans Glace & Mixte.

Commenter cet article

bart 25/03/2008 11:59

superbe stage Manu, merci!!!