Alpinisme! Vous avez dit alpinisme?

Publié le par manu ibarra

Cantal 2013 001

Alpinisme au Cantal? Les fondateurs du GHM ne s'etaient pas trompés en venant dans les année 20 explorer ce massif.

 

Notre cher ministère des sports vient encore une fois de refuser de donner l’alpinisme en délégation à une fédération…. FFME ou FFCAM. La chose est positive car elle signifie  que l’alpinisme n’est pas un sport et qu’il n’y a pas nécessité d’organiser mieux ou plus cette activité, en autre pour des championnats de France. Mais il faudrait bien un jour que quelqu’un ait le courage de couper ce cordon ombilical qui s’étire sans fin entre l’alpinisme et ses descendants. Ceux ci nombreux et gras s’organisent et se vendent maintenant « hors sol » afin de garantir une constante qualité sécuritaire au détriment du goût trop fort du terroir. Ainsi va  l’escalade sportive, le ski-alpinisme de compétition, les via feratta, le trail….et bientôt le Mont Blanc et son couloir du Goûter ?

 

Cantal 2013 019

Même derrière chez vous il peut y avoir de nombreux amateurs! 

 

L’alpinisme est dangereux, il ne vit  que dans un environnement périlleux. Il n’est donc pas un bon partenaire pour ceux qui veulent faire entrer le monde associatif des loisirs dans le monde marchand. Pas de normes, de mise en conformité, de contrôleur, de maintenance, de qualification,  de cahier des charges…..Pas d’argent.

L’alpinisme est un vagabond irrationnel!

L’alpinisme n’enrichi aucune bourse, seulement la tête de ses pratiquants.

Cantal 2013 022

 Et si l'alpinisme rendait heureux?

 

Sans autorisation, sans formation, sans compétence, sans matériel, sans payer une entrée, une séance, une licence,  une nuitée, un encadrement et même sans argent ; il est (encore)  possible de gravir un sommet, une face, connues ou méconnues.

J’ai besoin, nous avons besoin d’espaces libres où les exubérances, les rêves, les recherches de limites des jeunes puissent s’explorer, et où la contemplation, la passion douce, le déroulement de l’histoire écrite par les plus anciens puissent perdurer.

L’alpinisme n’est pas un sport, ici la performance ne se mesure pas et ne se compare pas ; ni en mètre ni en secondes mais en émotions, sensations, vécus, expériences…... L’alpinisme fait uniquement grandir celui qui le pratique et peu importe l’altitude de ses pieds.

 Cantal 2013 088

Même dans le mauvais temps! 

 

L’alpinisme existe partout  comme ici dans le Cantal où j’étais ce week-end.

Nul besoin de remontées mécaniques, de refuges, d’altitude, d’acclimatation, de matériel performant, de face impressionnante, juste une paire de bonnes jambes et un peu de bon sens pour ne pas se mettre dans des situations inextricables et surtout un terrain de jeu libre .

L’alpinisme à besoin de montagnes nues !

Cantal 2013 124 

A prescrire par la Sécu? 

 

Certes il est plus gratifiant de faire le Mont Blanc.

Mais est il encore un sommet libre ?

Déjà, Gervasutti (le maestro) remarquait qu’il n’était pas considéré comme un alpiniste sérieux par sa concierge car il n’avait jamais gravi la grande bosse blanche.

Ne soyons pas des alpinistes sérieux ! Pratiquons, explorons, émerveillons nous dans ces terrains alpins qui sont derrière chez nous en pratiquant un alpinisme originel et original.……

Publié dans Glace & Mixte.

Commenter cet article