Duo gagnant

Publié le par manu ibarra

David MARRET, un copain guide pyrénéens, passe deux jours dans la Drôme. La météo n’est pas bonne avec des passages pluvieux. Que faire ?

 

David en chauffe dans un 6b/c d'Eson. Le rocher est bien plus beau qu'il en a l'air.

Dans un 6c qui fait mal aux bras............

..on comprend pourquoi quand on descend!

 

Après une nuit d’averses, nous traînassons à la maison en attendant un coin de ciel bleu qui fini par apparaître. Le seul spot qui resurge peu et qui sèche vite est Pont de Barret, enfin plutôt Eson Haut, le vrai nom de la falaise. Pont de Barret est le nom du village. C’est une découverte pour David, pour nous (car Christophe nous a rejoint) c’est notre spot de reprise. Les voies de 20/30 m déversent toutes et sont sur de bonnes prises avec pas mal de plats et de verticales : excellant pour se battre jusqu’à ouverture non volontaire des bras. Une majorité de voies dans le 6c à 7b. Parfait pour nous !

  Dans la L1 de l'Hirondelle des faubourgs.

Dans la L2.

 

 

La L3 en 6c, vue du haut.

 

Départ de la L4.

 

 

Dans la L6.


La nuit suivante fut-elle aussi très arrosé et encore une fois nous traînons au petit déjeuné dans l’attente de dissipation de brumes matinales. Nous partons vers Omblèze que David ne connaît pas, sans Christophe qui nous a abandonnés.

Je jette mon choix sur l’Hirondelles des Faubourg, la fameuse voie ouverte par Piola and Co.

La longueur de sortie en dalle semble un peu mouillée, nous espérons qu’elle aura le temps de séchée, le reste, en rocher rouge surplombant, est sec de sec.

L’escalade déroule……. 4 petites heures pour arrivé en haut en mouillant le tee-shirt mais pas le bout des doigts !

Et deux rappels plus tard nous voilà à la voiture.

Eson et Hirondelles des Faubourg, un duo gagnant pour les jours humides !

Au sommet!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article