Rateau sommet W

Publié le par manu ibarra

 

 

radical 9 15Les bouchons de juillet au télépherique de la Meije!

 

radical 9 16Félix chausse ses crampons, sous son casque qui n'est pas sur sa tête, les miraculeuses Lévitation.

 

Présent comme chaque année sur de l’événement de la FFME la Grav’y Cimes j’en profite pour amener mon fiston Félix faire sa première course de la saison.

Dès la première  benne la queue est longue. Certes il y a les participant à la Grav’y Cimes, mais ce nombre de personnes équipés des pieds à la tête me semble bien excessif. Quelques mots en italien me permettent de deviner des alpinistes transalpins.

Enfin la benne ou plutôt les œufs du téléphérique des vallons de la Meije. Des œufs pas très rapides pour monter en neige !

radical 9 17

Le rateau , la voie part du col de la Girosse et suit l'arête sur la gauche.

radical 9 21Marche sur le glacier.


radical 9 19Passage de la rimaye.

 

La course, elle est courte et nous avons la journée, c’est donc calmement qu’après notre être équipé, nous prenons pied sur le glacier.

Vous vous encordez comment sur glacier ? Chacun a sa méthode. La mienne surtout avec Félix qui n’a que 12 ans, est de m’encorder sur un seul brin d’une corde à double en et d’y faire des nœuds. Ainsi cette méthode multiplie les chances d’auto arrêt de la corde dans la lèvre de la crevasse.

radical 9 23Nous rattrappons du monde aux premiers passages techniques.

radical 9 27Nous sommes suivis par Monsieur SAV Peltz... Il sait donc de quoi il parle le bougre!

radical 9 28Un peu de monde?


Oui, je sais avec ses nœuds sur la corde le moufflage va être difficile. La montagne c’est l’art des choix (Parole d’un ardéchois !), il faut donc choisir le moins mauvais. Pour moi la priorité absolue est de ne pas embarquer son compagnon de cordée au fond du trou.

  noeudLe noeud à faire pour un arret en crevasse, sur la base d'une queue de vache.

 

La vraie solution avec un grand S, est d’utiliser l’autre bout de corde pour un encordement un peu plus long et sans nœud entièrement vouer au moufflage. C’est pour moi la meilleur des solutions, celle que j’utiliserais si j’étais seul sans possibilité d’aide extérieure. Mais ici avec tout ce monde, il n’y a même pas besoin d’un moufflage. 5 à 7 personnes qui tirent sur une corde, ça fait son petit effet !

Nous partons encorder à quinze mètres. Moins et c’est quasiment la chute des deux dans la même crevasse. Une crevasse de 10m de large c’est courant !

La neige porte, nous arrivons rapidement à la rimaye et celle ci franchit, je modifie l’encordement pour faire face à une glissade dans les pentes de neige qui mènent à l’arête rocheuse. Je m’encorde donc à 2/3 mètres avec quelques anneaux en mains.

Nous rattrapons dans les premiers passages rocheux un fatras de grimpeurs et de corde relier les uns au autre dans un ordre qui me paraît bien mystérieux.

radical 9 29Un peu de corde!

radical 9 30Pour doubler, c'est pas au plus facile!

radical 9 32Un peu de tricot!

radical 9 33Sommet!

radical 9 34Pour eux aussi: sommet= photos!

radical 9 38

Maintenant la descente.

radical 9 41Un peu de rocher........

radical 9 43

....un peu de glace........


C’est le CAI (Club Alpin Italien) de Torino qui compose les 30/40 personnes de cette expédition.

Suit un jeu de dépassement, un coup à gauche, un coup à droite pour essayer de ne pas faire d’une course courte une course sans fin, et d’une course sans danger objectif, une sortie de tranché 14/18.

Après avoir doubler des cordées turinoises de 6 personnes ( si, si !) nous arrivons au sommet. Après un court repos rebelote, cette fois à la descente !

Et dire que la fréquentation de la montagne baisse !

radical 9 45.......beaucoup de neige molle! Ici à la rimaye.

 

radical 9 48Les raquettes Lévitation.

 

radical 9 47Nous sommes partis en même temps que les 3 personnes de la rimaye. Eux sans raquette! Ca se voit? Les noeuds sont eux aussi visibles sur notre corde.


radical 9 49Retour au télépherique!

 

 

A la descente, la neige enfonce jusqu’au genou, nous sortons alors nos armes secrètes et comme Jésus marchant sur les eaux, nous flottons sur cette bouillie blanche, portés par nos Lévitations !

Equipement :

Sacs à dos Blue Ice en 35 l et 45 l léger simple et fonctionnels. Excellent portage.

Baudrier Choucas de Blue Ice : 150 g et s’enfile crampons ( ou skis ) aux pieds !

Chaussure SL Pro de chez AKU : super confortable et léger !

Raquettes Lévitations de –C+

Magic Ring de –C+ associé avec un mousqueton Revolver à virole de DMM : le plus léger matériel de moufflage et le seul qui fonctionne sur corde à double !

 

Publié dans Haute Montagne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Coach sportif 21/07/2011 12:38



Merci de nous faire partager ce beau moment d'évasion !



Coach sportif 21/07/2011 12:31



Merci de nous faire partager cette belle rando ! bonne continuation pour les prochaines !