Une histoire de couche!

Publié le par manu ibarra

 

 

Je travaille maintenant depuis plus de 10 ans avec des marques sur la mise au point et le developpement de produits. Cette nouvelle rubrique me permettra de vous transmettre cette expérience.

auvergne 01

Approche en vallée de Chauchefour, froid mais pas de veste waterproff

 

Comment je m’habille ? Aurais-je assez chaud ?

C’est les questions que tout pratiquant d’une activité de montagne se pose au moment d’endosser son sac à dos.

Partant de l’adage qui dit que » jamais personne n’est mort de chaud en montagne », le choix est généralement de (trop ) s’habiller et ainsi d’être au bout d’une dizaine de minute obligé de s’arrêter pour se dévêtir.

Cogne Belges 2011 9 29

Heureux mais trop vêtu!

Voici quelques petites recommandations :

 

-Pour une pratique d’activité ou vous êtes dépend de vos compagnons pour décider les temps d’arrêts et les temps de déplacements comme l’escalade rocheuse, la cascade de glace, l’alpinisme et plus généralement toutes les activités où vous êtes encordé : choisissez de vous habiller de façon à avoir chaud à l’arrêt et donc un peu trop chaud lors des phases de déplacement. Ainsi lors des temps d’attente vous ne vous refroidirez pas et vous ne maudirez pas la lenteur de vos compagnons. Le déplacement qui suivra sera plus facile, vous serez moins engourdi, plus adroit, plus souriant……

-Pour une pratique ou vous n’êtes pas dépend de vos compagnons , où vous décidez seul du moment de vous arrêter ou de repartir comme la randonnée à pied, en raquette ou à ski, les marches d’approches, l’alpinisme non encorde : choisissez de vous habillé de façon à avoir froid à l’arrêt. De cette façon vous serez performant dans la phase de déplacement pas en surchauffe. La surchauffe est un phénomène limitant la performance bien connu des sportifs. Regardez comment sont habillés les compétiteurs en ski de fond ou en ski alpinisme ! Lorsque vous vous arrêterez, si au bout d’un moment le froid devient trop prenant, il vous suffira alors de redémarrer votre déplacement pour vous réchauffer.

Dome-Felix_0806.jpg

Vent au sommet des Ecrins: vestes gore-tex et bonnets de sortie!

 


- N’oubliez pas un chapeau l’été et un bonnet l’hiver, voire les deux en alpinisme. La tête est une des partie du corps qui génère le plus d’échange de calories avec son environnement, ne dit ton pas « si tu as froids aux pieds , met ton bonnet ». L’adage fonctionne aussi pour le froids au mains !

Chacal 48

Grand froid au sommet du Mont Blanc!


-Enfilez votre tenue waterproff au dernier moment ! Car même si les membranes imperméables ont fait de gros progrès dans leurs capacités à évacuer la vapeur d’eau émanent du corps, celle ci reste une barrière qui amène une saturation d’humidité et une élévation de la température. N’enfiler votre veste en Gore-tex que par temps de pluie ou très grand vent. Éviter aussi de mettre vos sur-pantalons pour les montées en ski de rando, les approches en cascades de glace… laissez les dans vos sacs vous serez toujours à même de les enfiler le moment venu…

broche 99 10broche 99 3

Les Rouies: entre sommet et vallée, la tenue change.

- Mettez vos guêtre sous votre sur-pantalon imperméable. La pluie glissera sur votre pantalon et continuera son chemin de long de votre jambe. Si vous faites l'inverse certes votre pantalon sera protéger des coups de crampons et de la boue mais la pluie s’insinuera sous la guêtre, mouillera votre chaussure dont vous douterez de l'étanchéité.

 

 

Publié dans Matos

Commenter cet article