test matos aux Cosmiques

Publié le par manu ibarra

Je participe au développement des produits Blue Ice. Cela a commencé il y a quelques années par le dessin de la tête forgé du piolet Bluebird. J’y ai mis toutes mes années d’expériences à casser la glace en petit morceaux. C’est un piolet guide avec un excellent ancrage, agréable à tenir en main. La version Evo avec sa tête polie à la main et son manche légèrement galbé le rend à la fois plus beau et plus technique.

Départ de l'aiguille du Midi puis descente de l'arête pour arriver au départ de l'arête des Cosmiques.
Départ de l'aiguille du Midi puis descente de l'arête pour arriver au départ de l'arête des Cosmiques.
Départ de l'aiguille du Midi puis descente de l'arête pour arriver au départ de l'arête des Cosmiques.
Départ de l'aiguille du Midi puis descente de l'arête pour arriver au départ de l'arête des Cosmiques.
Départ de l'aiguille du Midi puis descente de l'arête pour arriver au départ de l'arête des Cosmiques.
Départ de l'aiguille du Midi puis descente de l'arête pour arriver au départ de l'arête des Cosmiques.

Départ de l'aiguille du Midi puis descente de l'arête pour arriver au départ de l'arête des Cosmiques.

Clémentine mène la cordée qu'elle compose avec FX. Si, si, il sourit... parfois !
Clémentine mène la cordée qu'elle compose avec FX. Si, si, il sourit... parfois !

Clémentine mène la cordée qu'elle compose avec FX. Si, si, il sourit... parfois !

Actuellement je travaille à temps partiel pour Blue Ice en R & D. J’essaye d’être la tête chercheuse de la marque, je tente de trouver des idées différentes, pertinentes et novatrices. Ce travail est à la fois ingrat et enthousiasmant. Ingrat car trouver n’est jamais simple, jamais acquis. C’est un peu comme la situation que connais bien chaque grimpeur, se trouver face à un immense tas de corde. Il faut en trouver le bout, cela peut prendre du temps, des semaines, voire même ne pas le trouver du tout. Il existe des cordes sans bout. Puis si on trouve le bout, il faut le prendre en main, le tirer doucement, délicatement, pas trop vite, car le lien peu cassé, des nœuds peuvent apparaître. Alors si tout va bien, si la chance, la patience, l’intuition est avec vous vous arriver au bout, à l’autre bout de ce tas de nœuds inextricables. Mais attention parfois les cordes ne possèdent qu’un seul bout. Si vous arrivez à l’autre bout là se trouve la réponse à votre question de départ. Plus la réponse est simple, évidente, du style « comment n’y ai-je pas pensé plus tôt ! » ; mieux vous aurez dévidé ce tas de corde et plus votre solution risque d’être novatrice.

Ce chemin de doute est ingrat car c’est du tout ou rien. Mais lorsque vous en sortait quelque chose, la satisfaction intellectuelle est immense, enthousiasmante, addictive. Alors vous ne pourrez-vous empêcher de regarder avec délectation votre prochain tas de corde pourtant encore plus emmêlé que le précédent.

Stéphan, guide autrichien, conduit son collègue Christian allemand et très bon alpiniste.
Stéphan, guide autrichien, conduit son collègue Christian allemand et très bon alpiniste.
Stéphan, guide autrichien, conduit son collègue Christian allemand et très bon alpiniste.

Stéphan, guide autrichien, conduit son collègue Christian allemand et très bon alpiniste.

Aujourd’hui avec les américains, les autrichiens, les allemands… de Blue Ice après une réunion de travail nous allons tester sur le terrain nos produits. Etre basé dans la vallée de Chamonix permet à Blue Ice de profiter d’un immense laboratoire de test : le massif du Mont Blanc. L’arête des Cosmiques fut choisie.

Le Choucas 3, ce fameux baudrier qui a fait connaitre la marque et qui fut copier par nos concurrents jusque dans ses moindres détails (porte broche…) fait partie de la sortie mais aussi son petit frères le Choucas Ligth ainsi que le nouveau sac Squirrel 22l.

Blue Ice America, Adam, Bill, Peter et Charly
Blue Ice America, Adam, Bill, Peter et Charly
Blue Ice America, Adam, Bill, Peter et Charly
Blue Ice America, Adam, Bill, Peter et Charly
Blue Ice America, Adam, Bill, Peter et Charly

Blue Ice America, Adam, Bill, Peter et Charly

Clémentine fait le spectacle !

Clémentine fait le spectacle !

Alors ?

Alors pas de surprise pour le Choucas 3, toujours à sa place dans ce genre de terrain par sa polyvalence et sa capacité en escalade alpine (confort, portes matos..).

Le Choucas Light fut vraiment étonnant. Baudrier conçue pour le ski-alpinisme et l’alpi-trail, il est à la fois le baudrier le plus léger (90g) du marché avec la possibilité d’ouvrir les jambes (même en restant encordé… brevet !). Il se fait totalement oublié et permet de courir (sans frottement car près du corps), mais surtout lors du rappel de l’arête des Cosmiques il nous a surpris par son confort. Il me semble que nous tenons là un produit sans équivalence sur le marché actuel !

Le nouveau sac Squirrel 22L conçu pour l’escalade rocheuse ses révélé bien plus polyvalent que son utilisation initiale. Je le reprendrais volontiers pour d’autres courses alpines. Leger (environ 600g) il m’a permis de transporter une grosse doudoune, une gourde d’eau, une pharmacie, de la nourriture, une veste coupe-vent, mon matos de grimpe, un appareil photo, de fixer la corde en extérieure ainsi que mes crampons dans la poche filet latérale alors que mon casque était dans le filet amovible prévu pour cet usage. Une belle polyvalence !

Mont Blanc éternel.... j'espère !
Mont Blanc éternel.... j'espère !
Mont Blanc éternel.... j'espère !
Mont Blanc éternel.... j'espère !
Mont Blanc éternel.... j'espère !

Mont Blanc éternel.... j'espère !

Commenter cet article