Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog manu.ibarra

Alpinisme, escalade, cascade de glace, France, Écosse, Mt Blanc, Oisans, Écosse, Island, Canada.... Les aventures d'un guide de haute montagne.

En transe à Trenze ?

En transe à Trenze ?

La revue Vertical avait mis en lumière en 2019 dans un numéro spécial escalade trad- (-itionnelle), le site de Tranze situé au pied du mont Lozère.
La promesse d’une escalade avec coinceurs sur une paroi granitique de près de 300 mètres de haut peu distante, nous a décidé  à quitter de notre vallée de la Drôme bien aimée.

Village de Viallas vue du sommet du rocher de Tranze et le café rendez-vous des habitants du village et des martinets à ventre blanc.
Village de Viallas vue du sommet du rocher de Tranze et le café rendez-vous des habitants du village et des martinets à ventre blanc.

Village de Viallas vue du sommet du rocher de Tranze et le café rendez-vous des habitants du village et des martinets à ventre blanc.

Alors qu’en dire ?
-D’abord que les 150 km qui nous en séparait parcourut en 3 heures, temps qui semble difficile à réduire au vue des nombreux virages et de la taille des routes sont un peu longs et pénibles.
-Que l’approche pédestre d’une petite heure, malgré l’ombre rafraichissante matinale des châtaigniers et bien raide et dure.
-Que le rocher est non seulement très sain mais en plus particulièrement adhérant.
-Que l’équipement en place est de qualité et fiable.

Fissures !

Fissures !

-Que le secteur du bas ne propose majoritairement qu’une escalade du type ventre à terre en dalle peu fissurée peu propice à la pose de coinceurs et aux difficultés faibles (4 à 5).
-Que les voies sur coinceurs des deux secteurs supérieurs où l’on peut regretter les quelques broches scellées souvent posées à coté de bons placement de coinceurs.
-Que les cotations sont parfois hétérogène avec des longueurs en 6a conciliantes et d’autres à la même cotation sont bien sévères. ( L1 de Lost in Trenzelation dans le secteur du haut)
 

L'infini ondulation des monts de Lozère.

L'infini ondulation des monts de Lozère.

-Que le secteur « sportif » à un pied de voies particulièrement agréable et ombragé.
Que les échappatoires y sont nombreuses et faciles.
-Que la descente à pied du sommet est rapide et agréable.
-Que la vue sur les monts du Lozère qui ondulent et se perde vers la vallée du Rhône pour buter contre le mont Ventoux est sublime.
-Que le village de Viallas et charmant et que ses habitants sont accueillants et sympathiques.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller ce site si vous cherchez une escalade de difficulté modérée et à la pose de protections faciles, à l’engagement faible.

Désolé pour la qualité des photos mais avec le baudrier , l'appareil photo n' a pas échappé à l'oubli.

Désolé pour la qualité des photos mais avec le baudrier , l'appareil photo n' a pas échappé à l'oubli.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Salut Manu.
Complètement hors sujet: Il semble important d'avertir les alpinistes, particulièrement les guides qui sont acclimatés à l'altitude pendant de longs mois, avec augmentation de la viscosité sanguine par l'accroissement du nombre de globules rouges, que les produits géniques présentés comme des vaccins contre le SARS-CoV-2 sont susceptibles d'entraîner des risques thrombo-emboliques élevés. Le risque de gelures, déjà accru par l'acclimatement parfait, en serait donc augmenté, en plus des risques encourus par la population générale (myocardite de l'adolescent, sclérose en plaques de l'adulte jeune). A faire suivre dans la profession avant les drames.
Répondre