L’anniversaire de Félix.

Publié le par manu ibarra

Félix a 10 ans ce 17 avril : bon anniversaire Félix !

Et que veut Félix pour son anniversaire ? Hormis quelques cadeaux très classiques pour un garçon de cet age : un diabolo. D’autres moins classiques : une trompette !

Félix sur le parking du télépherique ne veut pas être photographié. 
Photo volée dans la benne.     


Une vrai, pas un jouet ! Une comme Amstrong vous savez celui qui a gagné plusieurs fois le tour de France, mis le pied sur la lune et jouer de la trompette !  Pas mal pour un même homme.

Donc Félix est pas mal pour un petit garçon de 10 ans. Il fait du diabolo, joue de la trompette (Ah ! La truite de Schubert !) Et il fait aussi de la montagne.

 

Coup d'oeil sur le glacier de Thoule déjà tracé.

Pointe Helbronner, les oeufs qui rejoignent l'Aiguille du Midi.

Donc après avoir fait plusieurs fois la Vallée Blanche (la VB pour les intimes) qu’il trouve fort peu raide pour ne pas dire plate. Il voulait essayer la peau de phoque et des pentes plus raides.

 

C'est parti!


Départ donc pour la Vallée Noire, nom dû au sommet rocheux qui domine cet itinéraire « la Noire » et son clocher.

 

 

La Dent du Géant.
Le départ de la vallée Noire.

Félix n’a pas de skis de randonnée équipés d’une fixation adaptée, nous prenons donc des  Sécurafix qui permettent au pied de se lever pour la montée. Le système n’est pas des plus performant mais il suffira pour les 20 à 30 minutes de montée qui nous emmènera au départ de notre descente. Nous sommes mercredi ; lundi et mardi ont amenés environs 30 cm de neige fraîche en altitude ce qui me permet d’envisager une chute sans conséquence de Félix dans la partie la plus raide de cet itinéraire. Oui car le passage le plus raide ne doit pas être loin des 40° (dixit mon grand maître du ski en pente raide Fred Bernard)

 

Du sommet de l'Aiguille du Midi:
de gauche à droite les itinéraires les plus classiques
-La Vallée Blanche.
-La Vraie Vallée.
-Les Petits Envers ( 2 tracés).
-le Grand Envers

Départ d’Italie, montée en téléphérique à la pointe Helbronner.

Un vent froid nous accueille. Félix me maudit d’avoir oublié son passe montagne.

Nous chaussons les skis et nous nous laissons glisser sous le col du Géant ; le vent a créé des vaguelettes de neige peu agréables à skier.

Un groupe  nous précède, une trace part en direction de la Vierge, itinéraire plus en amont que le nôtre.

Nous arrivons au pied  des pentes dominées par la Dent du Géant, sommet de plus de 4000m.


Le système SécuraFix

Nous passons notre matériel en position montée, Sécurafix et peaux de phoque pour Félix, déverrouillage de ma fixation et peaux pour moi.

Cela vaut une bonne partie de rigolade à Féfé, car mes peaux neuves sont encore collées sur la bande de film plastique d’origine. Avec le froid, les peaux ont du mal à se décoller, le plastique cassant se déchire en mille petits morceaux.

-        » Vraiment amateur ce guide ! Pas vrai papa ! »

-        -« Oh ! Ca va ! »

Nous montons, c’est au tour de Félix de râler car ses skis ne glissent pas comme ses habituels skis de fond.

 

Derrière Félix la pointe Helbronner.

Le départ du mur raide.

25 minutes plus tard nous sommes au départ de descente, la neige est profonde, presque jusqu’au genoux et pas vraiment légère. Nous nous engageons dans la pente et arrivons rapidement au passage le plus raide au niveau de séracs.

La neige est sécurisante, toute chute est immédiatement arrêtée sous la forme d’un gros trou.

 

Nos traces.

10 minutes plus tard nous sommes dans des pentes plus faciles, les virages s’enchaînent et rapidement nous rejoignons les traces de la « Vierge ». Une traversée raide nous permet de contourner les séracs qui se trouvent au niveau du refuge du Requin. Nous rejoignons la bien nommée « Salle à Manger » dans une neige trafollée.

 

Au niveau des séracs vers le Requin
La Salle à Manger. Du monde à table!

Puis c’est le shuss classique de la mer de glace, son monde et le retour à la maison pour 14 H.

 

Félix dans le grand plat de la Mer de Glace.
Les escalier qui permettent de gagner le train du Montenvers.

Pas mal à 10 ans !

Que va-il me demander pour ces 18 ans ?

Il faut que m’entraîne !

Portrait de Félix volé!

Commenter cet article