Gran paradisio !

Publié le par manu ibarra

Vue sur le massif du Grand Paradis au printemps.

Vue sur le massif du Grand Paradis au printemps.

Nous souhaitions faire la dent d’Hérens mais le glacier donnant accès à la voie normale présentait des crevasses infranchissables au dire du gardien du refuge Aosta. Et comme nous comptions redescendre par là…. Une solution de repli s’imposait, postés en val d’Aoste nous tournons alors nos regard vers le sud et le bien connu Gran Paradisio.

Le refuge Victor Emmanuel.

Le refuge Victor Emmanuel.

La montée en refuge est courte, 2 heures sur un bon sentier. Le refuge malgré le monde reste accueillant avec sa nourriture italienne (polenta, pasta, minestrone…) et ses dortoirs à 4 places...

La montée au sommet représente environ 1300 m de dénivelé qui se font en 4/5 heures.

La remontée au petit matin du glacier avec le Mont blanc qui prend les premiers rayons du soleil.( Vous pouvez remarquer que j'utilise des nœuds sur ma corde )
La remontée au petit matin du glacier avec le Mont blanc qui prend les premiers rayons du soleil.( Vous pouvez remarquer que j'utilise des nœuds sur ma corde )

La remontée au petit matin du glacier avec le Mont blanc qui prend les premiers rayons du soleil.( Vous pouvez remarquer que j'utilise des nœuds sur ma corde )

Deux itinéraires permettent d’accéder à ce sommet couru, l’une parcourut plutôt l’hiver qui suit une épaule neigeuse, l’autre plutôt fréquenté l’été passe au pied de cette épaule neigeuse sur le glacier.

Une cordée nous précède de quelques mètres  pour rejoindre la vierge sommitale.
Une cordée nous précède de quelques mètres  pour rejoindre la vierge sommitale.
Une cordée nous précède de quelques mètres  pour rejoindre la vierge sommitale.

Une cordée nous précède de quelques mètres pour rejoindre la vierge sommitale.

La première solution offre peu de crevasses ( attention nous sommes ici aussi sur un glacier)  mais la fonte estivale des neiges mais à nu une pente de glace raide déconseillé aux alpinistes débutant car nécessitant une bonne technique de cramponnage.

Sommet pour nous, il est 7H30 nous sommes monté en 3H1/2. Derrière la foule arrive.
Sommet pour nous, il est 7H30 nous sommes monté en 3H1/2. Derrière la foule arrive.

Sommet pour nous, il est 7H30 nous sommes monté en 3H1/2. Derrière la foule arrive.

L’autre sur le glacier n’est pas avare en crevasses profondes et nombreuses, par contre la pente est douce. Cet itinéraire est à déconseiller aux alpinistes solitaires.

PS: Le monsieur qui montait seul et à qui j'ai souhaitais "bonne chance!" alors qu'il se promenait dans une zone où nous avons iddentifié plus de 10 crevasses de plusieur mètres de large où les ponts en cette fin d'été canicullaire n'étaient pas en bonne santé; n'a rien trouvé d'autre à me répondre que'un "bah vous êtes guide! "

Alors que nous descendons par l'épaule nous dominons les cordées qui monte par le glacier.
Alors que nous descendons par l'épaule nous dominons les cordées qui monte par le glacier.
Alors que nous descendons par l'épaule nous dominons les cordées qui monte par le glacier.

Alors que nous descendons par l'épaule nous dominons les cordées qui monte par le glacier.

A vous de faire votre choix….. Comme toujours en montagne, il n’y a ni recette ni règle, juste un espace de liberté où chacun doit assumer ses choix seul !

En rouge la voie normale par le glacier, en vert celui par l'épaule.

En rouge la voie normale par le glacier, en vert celui par l'épaule.

Publié dans Haute Montagne.

Commenter cet article