Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog manu.ibarra

le blog manu.ibarra

Alpinisme, escalade, cascade de glace, France, Écosse, Mt Blanc, Oisans, Écosse, Island, Canada.... Les aventures d'un guide de haute montagne.

Pointe d'Arpette

Jeudi 24 et vendredi 25 septembre sortie en montagne pour toute l’équipe Blue Ice, du magasinier au patron en passant par… tout le monde. Un bon moment de partage de solidarité et de mise en situation de nos produits.

Nous étions 4 guides pour encadrer la petite bande dont 3 issues des employés de Blue Ice, renforcés par la présence de notre athlète fétiche Helias Millerioux et d’autres salariés tout à fait autonomes en haute montagne.

Merci à tous !

Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)
Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)
Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)
Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)
Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)
Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)
Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)
Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)

Départ de Champex, coté suisse du massif du Mont Blanc pour la montée au refuge d’Orny. Max le magasinier (qui coud aussi les anneaux de sangle) et Max (nous avons 3 Max dans l’entreprise !) le directeur du développement sacs à dos/ harnais et accessoirement guide de montagne sur le sentier. Nous ignorons le Portalet et ses fissures. Ce sera pour une autre fois ! ;-)

Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !
Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !

Petite pause au refuge est malgré quelques giboulées de neige départ pour l’arête sud de la pointe d’Arpette. German est déjà parti ! J’ai sur ma corde Constance designer sacs à dos et Max. Lequel ? A vous de trouver ! Nous sommes suivis par le big boss (en rouge) !

Le rocher de cette arête est d’excellente qualité. Deux heures plus tard nous nous retrouvons au départ de notre voie où Max, le troisième responsable qualité, fini ses gros bras sur une couenne sous les regards attentifs d’Etienne, responsable de production et d’Hélias l’alpiniste aux questions qui tuent.
Le rocher de cette arête est d’excellente qualité. Deux heures plus tard nous nous retrouvons au départ de notre voie où Max, le troisième responsable qualité, fini ses gros bras sur une couenne sous les regards attentifs d’Etienne, responsable de production et d’Hélias l’alpiniste aux questions qui tuent.
Le rocher de cette arête est d’excellente qualité. Deux heures plus tard nous nous retrouvons au départ de notre voie où Max, le troisième responsable qualité, fini ses gros bras sur une couenne sous les regards attentifs d’Etienne, responsable de production et d’Hélias l’alpiniste aux questions qui tuent.
Le rocher de cette arête est d’excellente qualité. Deux heures plus tard nous nous retrouvons au départ de notre voie où Max, le troisième responsable qualité, fini ses gros bras sur une couenne sous les regards attentifs d’Etienne, responsable de production et d’Hélias l’alpiniste aux questions qui tuent.
Le rocher de cette arête est d’excellente qualité. Deux heures plus tard nous nous retrouvons au départ de notre voie où Max, le troisième responsable qualité, fini ses gros bras sur une couenne sous les regards attentifs d’Etienne, responsable de production et d’Hélias l’alpiniste aux questions qui tuent.
Le rocher de cette arête est d’excellente qualité. Deux heures plus tard nous nous retrouvons au départ de notre voie où Max, le troisième responsable qualité, fini ses gros bras sur une couenne sous les regards attentifs d’Etienne, responsable de production et d’Hélias l’alpiniste aux questions qui tuent.

Le rocher de cette arête est d’excellente qualité. Deux heures plus tard nous nous retrouvons au départ de notre voie où Max, le troisième responsable qualité, fini ses gros bras sur une couenne sous les regards attentifs d’Etienne, responsable de production et d’Hélias l’alpiniste aux questions qui tuent.

Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.
Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.
Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.
Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.
Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.
Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.
Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.
Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.

Dans la nuit une tempête de vent c’est levé est perdure le matin avec des chutes de neige conséquentes. Au vue des conditions et de la visibilité, nous prenons les décisions de redescendre avec un petit crochet par le glacier.

Ce temps très Highlandais ne déplait pas à Pete, designer écossais, ni à Saurin, notre spécialiste es-patronage roumain. Il bouscule un peu, rafraichi et nous rappelle que nous fabriquons du matériel qui utilisé dans ses conditions doit être simple fonctionnel et solide.
Ce temps très Highlandais ne déplait pas à Pete, designer écossais, ni à Saurin, notre spécialiste es-patronage roumain. Il bouscule un peu, rafraichi et nous rappelle que nous fabriquons du matériel qui utilisé dans ses conditions doit être simple fonctionnel et solide.
Ce temps très Highlandais ne déplait pas à Pete, designer écossais, ni à Saurin, notre spécialiste es-patronage roumain. Il bouscule un peu, rafraichi et nous rappelle que nous fabriquons du matériel qui utilisé dans ses conditions doit être simple fonctionnel et solide.
Ce temps très Highlandais ne déplait pas à Pete, designer écossais, ni à Saurin, notre spécialiste es-patronage roumain. Il bouscule un peu, rafraichi et nous rappelle que nous fabriquons du matériel qui utilisé dans ses conditions doit être simple fonctionnel et solide.
Ce temps très Highlandais ne déplait pas à Pete, designer écossais, ni à Saurin, notre spécialiste es-patronage roumain. Il bouscule un peu, rafraichi et nous rappelle que nous fabriquons du matériel qui utilisé dans ses conditions doit être simple fonctionnel et solide.
Ce temps très Highlandais ne déplait pas à Pete, designer écossais, ni à Saurin, notre spécialiste es-patronage roumain. Il bouscule un peu, rafraichi et nous rappelle que nous fabriquons du matériel qui utilisé dans ses conditions doit être simple fonctionnel et solide.
Ce temps très Highlandais ne déplait pas à Pete, designer écossais, ni à Saurin, notre spécialiste es-patronage roumain. Il bouscule un peu, rafraichi et nous rappelle que nous fabriquons du matériel qui utilisé dans ses conditions doit être simple fonctionnel et solide.

Ce temps très Highlandais ne déplait pas à Pete, designer écossais, ni à Saurin, notre spécialiste es-patronage roumain. Il bouscule un peu, rafraichi et nous rappelle que nous fabriquons du matériel qui utilisé dans ses conditions doit être simple fonctionnel et solide.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article