Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  le blog manu.ibarra

Alpinisme, escalade, cascade de glace, France, Écosse, Mt Blanc, Oisans, Écosse, Island, Canada.... Les aventures d'un guide de haute montagne.

Quel appareil pour faire de la photo en grimpant ?

Lors de mes sorties en montagne, souhaitant ramener quelques souvenirs, je fais des photos sans prétention artistique.

 

Après avoir trimbalé un reflex Canon EOS 300D, puis un canon Powershot numérique, j’ai cherché un appareil offrant une qualité suffisante et un encombrement acceptable. Ayant une culture photo argentique, j’aime pouvoir intervenir sur le triangle d’exposition pour choisir ouverture, vitesse, iso et mise au point. J’utilise que très rarement mes appareils photo pour faire de la vidéo.

Le Fuji X20, très recherché en occasion.

Le Fuji X20, très recherché en occasion.

Ainsi, j’ai d’abord utiliser un petit Fuji X20 dont j’ai apprécié :

 

- la qualité de ces jpg

 

- la mise sous tension associé à la rotation du zoom

 

- le zoom manuel

 

- les qualités optiques

 

- l’existence du viseur optique.

 

J’ai regretté que :

 

- ce zoom commence à l’équivalent plein format de 28 mm

 

- que le viseur ne couvre que 80 % du champ

 

- les 12 mégapixels qui sont un peu limite pour un recadrage et une impression en 30 X 40 cm

 

- la non-tropicalisation du boîtier

 

- la très faible autonomie de la batterie

 

Le Lumix LX100. Une version II existe avec un peu plus de pixels et un écran toujours pas orientable mais tactile.

Le Lumix LX100. Une version II existe avec un peu plus de pixels et un écran toujours pas orientable mais tactile.

Puis je suis passé sur le Lumix LX100. J’ai apprécié :

 

- son zoom commençant au 24 mm, je n’ai pas été gêné par le faite qu’il s’arrête au 70 mm.

 

- sa synchronisation flash à toutes les vitesses. Merci obturateur central !

 

- son viseur vidéo couvrant 100 % du capteur.

 

- le fait de pouvoir intervenir directement, à "l’ancienne" , sur le choix de la vitesses d’obturation et de l’ouverture en choisissant diaphragme et vitesse.

 

- la durée de vie de sa batterie bien plus longue que celle du Fuji.

 

- la possibilité d’accès par boutons à différentes fonctions.

 

J’ai moins aimé :

 

- son zoom à entrée/sortie et à commande électrique fragile et lente

 

- l’absence de tropicalisation

 

Un capuchon à ouverture automatique indispensable !

Un capuchon à ouverture automatique indispensable !

Mon appareil pour la photo idéal :

 

- Format Micro 4/3 pour réduire l’encombrement du boîtier et des optiques ainsi que le prix des optiques. Certes au détriment de performance en base lumière du capteur.

 

- Tropicalisé pour résister aux pluies, chutes de neige et à l’humidité sous ma veste Goretex.

 

- Viseur digital, pour arriver à cadrer malgré le soleil généreux et la neige éblouissante.

 

- Zoom (interchangeable ou pas) 20 à 70 mm équivalent plein format.

 

- Sortie du zoom et commande du zoom manuel pour plus de durée de vie de la batterie et du boîtier.

 

- Commandes du diaphragme et des vitesses directe à l'ancienne.

 

- Correction de l’exposition par bouton.

 

- Choix du collimateur de mise au point par pad sur l’arrière du boîtier.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Vous avez essayé le XS1 de Fuji ? Il doit encore se trouver d'occasion <br /> https://www.neocamera.com/camera/fuji/xs1/review/performance
Répondre